SEO

Interview d’un gougnafier du référencement

Les véritables experts sont rares dans le référencement. L’un de nos amis journalistes a rencontré le directeur d’une éminente agence de référencement qui bouscule les idées reçues et les codes établis. Il nous livre cet échange édifiant.

pack referencement naturel

    1. Bonjour Mr Barker, Tout d’abord, parlez-nous de votre offre.
    2. Mr B : « TRNOFCP – Top Référencement Number One First Class Position » propose différents types de pack en référencement naturel avec des garanties de positionnement  en 1ère page, 2e ou 3e page, pour toutes les typologies de sites : e-commerce, portails, annuaires, blogs
    3. I : Depuis combien de temps exercez-vous le métier de référenceur ?
    4. Mr B : Nous travaillons dans le web depuis 18 ans, c’est dire à quel point nos méthodes sont éprouvées !
    5. I : En référencement, est-il préférable de cibler des mots-clés génériques ou des termes plus précis comme le conseillent certaines agences marketing ?
    6. Mr B : (rire) Ah c’est sûr, c’est plus facile de se positionner sur une phrase entière que sur un terme unique ! Laissez-moi vous poser une question : Pourquoi choisir 20 termes dont chacun génère 10 saisies mensuelles, plutôt qu’un terme unique qui représente à lui seul  150 000 recherches ?
    7. I : C’est un argument qui se tient en effet… Pouvez-vous expliquer à nos lecteurs quelques unes de vos méthodes ?
    8. Mr B : Le référencement est terriblement complexe.  Il y a une part de feeling naturel, il s’agit d’anticiper les évolutions de Google et surtout de contourner ses exigences. Il faut savoir être malin et sentir les choses…
    9. I : Vous ne répondez pas vraiment à la question, pouvez-vous citer quelques-unes de vos méthodes ?
    10. Mr B : (rire) Vous comprendrez que l’on ne peut exposer nos secrets  de fabrication. Est-ce qu’un  chef de cuisine révèle ses secrets ? Ou un vendeur de voiture d’occasion ? Chacun ses astuces et ses recettes…
    11. I : Parlez-nous au moins d’une seule technique ?
    12. MR B : Vous êtes têtu… (Sourire) Bon ok, de toute façon le référencement c’est un ensemble de pratiques qu’il faut savoir associer… chez TRNOFCP, une des premières choses à mettre en place, et ce, avant même la mise en place de l’arborescence d’un site, c’est de charger à bloc la balise keywords, mais ça n’est un secret pour personne. La puissance de cette balise est reconnue depuis longtemps….Sinon, nous essayons d’acheter un maximum de noms de domaines différents et optimisés sur des mots-clés précis. L’idée est de les faire tous pointer vers la page d’accueil. Cette prestation est incluse dans le pack « first class ».Créer de nombreux sites satellites est également très efficace… Le pauvre Google qui n’y voit que du feu !
    13. I : Comment mesurez-vous les résultats de vos prestations ?
    14. Mr B : Chez TRNOFCP, seules les positions comptent ! La finalité de notre action est bien évidemment de positionner un site en tête des résultats proposés par les moteurs de recherche, et ce par n’importe quels moyens. Quand je parle de moteurs de recherche, je pense bien évidemment à Lycos, Orange, AOL, Google, Msn Live, Voilà, Altavista ou Yahoo !.
    15. I : Que répondez-vous aux critiques qui pensent que le référencement passe par la qualité web ?
    16. Mr B : L’humanitaire est très honorable mais nous ne sommes pas là pour faire du social ! Google possède ses arcanes, ses mystères et il faut savoir se battre avec les moyens du bord…Rappelons tout de même que les moteurs se basent sur des algorithmes, des formules mathématiques complexes leur permettant de classer les sites. Les prestations de TRNOFCP ne reposent donc pas sur des interventions humaines mais sur des optimisations automatisées répondant aux critères de pertinence analysés par Google et compagnie.En gros, nous répondons à une machine par une autre machine. Disons que chez nous, un site client entre dans une machine et en ressort parfaitement optimisé !

      L’internaute est naïf : si vous êtes premier sur un terme, il sera conditionné à considérer votre site comme étant le plus pertinent. Il y a une part d’hypnose qu’il faut savoir exploiter…

    17. I : Pour vous ; quelles seront les évolutions du web pour demain?
    18. Mr B : Je pense que le web est arrivé à maturité aujourd’hui, la fameuse « bulle » dont parlaient les spécialistes commence à se résorber. Je ne sens pas véritablement d’évolution dans les années à venir. Le web étant saturé je pense que les entreprises vont plutôt se tourner vers le multimédia et la télévision pour toucher une audience plus large et aller au-delà de sa cible réelle. Nous sommes bientôt en 2009, il s’agirait de grandir…

      Vous l’aurez compris, il s’agit bien évidemment d’une farce, qui met en lumière (de manière à peine caricaturale parfois) certaines méthodes périmées et grossières de certains référenceurs… “Un travail de gougnafier” selon notre jargon interne – le terme n’étant peut-être pas tout à fait approprié mais ça sonne plutôt bien.

      J’aimerais vous dire que ce genre de gougnafiers n’existe pas réellement, mais nous avons rencontré par-ci par-là des discours finalement assez comparables…

Un article de David Marbac, consultant en référencement, et Benjamin Huard, responsable pôle audience naturelle

Lire c'est bien, partager c'est bien aussi 😉

Vous souhaitez optimiser votre chaîne d'acquisition client ?
Recevez nos guides pratiques, livres blancs, dossiers thématiques
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
17 Commentaires
  • Posté le 14/09/2009 à 02:15

    […] de bien extraordinaire, sinon un mail caractéristique d’un énième gougnafier du référencement. Je clique sur le lien, en pensant avec empathie au néophyte un peu naïf, fraîchement […]

  • Posté le 07/07/2009 à 11:37

    Excellent ! si proche de la réalité.

    (idem pour l’article sur les référenceurs qui demandent du travail aux clients…. la définition finale etait parfaite)

  • Posté le 01/07/2009 à 06:12

    J’aime beaucoup le passage sur les keywords ! ^^

    (Je découvre ce blog, le ton est très agréable, félicitations)

  • Roger
    Posté le 18/12/2008 à 05:20

    Cool comme article. Le problème c’est que les clients se fichent complètement du bon ou mauvais référencement du moment qu’il sont bien référencés. Il y a quelques choses qui me gène dans l’interview : si les techniques Mr Barker ne sont pas bonnes, comment ce fait-il qu’il existe encore après 18 ans ?
    Bon maintenant, allez bosser au lieu de glander ici !!

  • Posté le 05/12/2008 à 06:16

    Du beau linkbaiting !
    merci encore pour le nofollow 😉

  • Posté le 05/12/2008 à 04:47

    voir aussi sur le site : “les (vrais) référenceurs demandent à leur client beaucoup de travail à la maison…”

    http://www.inside.intuiti.net//referenceurs-clients-travail/

  • Posté le 05/12/2008 à 04:38

    […] Interview d’un gougnafier du référencement (Intuiti Inside). […]

  • Posté le 04/12/2008 à 10:46

    Attention aussi à ne pas oublier le sens du vent. Le référencement c’est comme la voile… D’ailleurs, c’est prouvé, les bretons sont les meilleurs référenceurs. Une tradition séculaire. Si, si… 😉

  • Posté le 04/12/2008 à 05:24

    Premiere position garantie, quand même! Ca c’est un référenceur qui fait bien son travail, et qui le dit.
    De la belle ouvrage, en somme.
    😉

  • Roger
    Posté le 04/12/2008 à 11:22

    Un peu gros comme humour mais marrant…

  • Aurélien Etraves
    Posté le 04/12/2008 à 10:36

    “Top Référencement Number One First Class Position” du groupe “Mega Giga One Top Super Class Group” ou MGOTSPG…

  • largow
    Posté le 04/12/2008 à 10:35

    C’est exactement ce que j’allais dire. C’est pas un peu gros quand même ? J’ai déjà rencontré des agences qui racontaient des âneries sans nom, mais là c’est franchement pire alors… je n’arrive pas a y croire…

  • Posté le 04/12/2008 à 10:00

    Héhé… Et dire que certains discours de “référenceur” ne” sont pas si éloigné de cela ;).

    Merci pour ce petit texte sympatoche !

  • Thomas
    Posté le 04/12/2008 à 09:19

    Quelle perte de temps ce type d’articles qui pourrissent le web. Vraiment inutile pour tout le monde !

  • Posté le 04/12/2008 à 04:17

    J’ai bien ri aussi.
    C’est une opé virale j’imagine.

  • Posté le 04/12/2008 à 02:54

    […] suite de l’article : http://www.inside.intuiti.net//interview-gougnafier/ […]

  • Johnny English
    Posté le 04/12/2008 à 02:37

    C’est un poisson d’avril avant l’heure ???

Réagissez à l'article

Votre commentaire*

Your Name*
Your Webpage