Les (vrais) référenceurs demandent à leurs clients beaucoup de travail à la maison….

Avant de faire appel à un référenceur, soyez prévenus, il vous demandera beaucoup, beaucoup de travail, de temps et d’investissement !

Bien souvent, si vous faites appel à un référenceur professionnel c’est que le site n’est pas suffisamment optimisé, ou que vos concurrents sont tout simplement meilleurs que vous. Fatalement, des modifications seront à prévoir. Au mieux quelques ajouts, quelques ajustements, au pire… une refonte pure et simple.

Des désillusions et un peu d’antipathie…

Un référenceur va d’abord auditer votre site, le disséquer et mettre en évidence ses fragilités, ses blocages, ses lacunes. Il va également étudier comment s’articule la demande et comment se comporte la concurrence.

Forcément, même si l’objectif final reste en point de mire le succès stable et durable du site, les premiers temps sont durs pour vous. Nous vous annonçons, avec pourtant toute la gentillesse et la commisération dont nous sommes capables, que votre site ne respecte pas les impératifs de Google, que vos concurrents font les choses mieux que vous, qu’il existe même des concurrents « sémantiques » que vous n’aviez pas prévus, et que les mots-clés que vous aviez choisis avec mesure et réalisme (« sport » « bio », « immobilier » et « défiscalisation ») sont trop peu pertinents…

Comme si cette chape de plomb ne suffisait pas, nous vous accablons de termes occultes qui piquent l’oreille : URL rewriting, métadonnées, H1, taux de rebond, netlinking, trust rank, lien optimisé, etc…

Rassurez- vous, les temps sont durs pour nous aussi puisque nous nous faisons traiter de charlatans, d’escrocs, de voleurs de poule, puisque notre travail est de référencer sans poser de question… Et que d’autres référenceurs référencent en 2 semaines sur 100 mots-clés et sur 100 moteurs de recherche différents – excepté Google – sans rien toucher au site.

Comble du comble, le référenceur vous demande de retravailler vos textes, de mettre des titres, de renseigner des légendes avec des noms bizarres, de créer des tonnes de texte pour vos vidéos, de retranscrire vos pdf en texte et puis même de créer d’autres pages en plus….

Alors que lui semble se prélasser dans son bureau et faire le malin à donner des leçons…

Puis, vient le temps de l’évangélisation…

Lorsque le client comprend la loi ultime du référencement, la règle fondamentale qui lui dicte que le succès vient de lui, de ses contenus et de sa valeur différenciatrice, alors tout devient plus facile.

Oui, il a fallu a peu près une année entière pour se positionner sur quelques termes-clés stratégiques mais le travail est bien fait et votre chiffre d’affaire ne cesse de progresser.

Vous n’avez peut-être pas 3 millions de visiteurs par mois mais les internautes qui vous recherchent vous trouvent et achètent vos produits. Vous n’aviez pas prévu d’engager un webmaster mais ce dernier est à plein temps aujourd’hui. Vous ne pensiez pas non plus que ce bébé demandait tant de soin et d’attention ?

Une alliance créative et payante

Le référenceur est en réalité un architecte de l’information, qui comprend comment fonctionne un moteur de recherche, écoute ce que disent les internautes et ce qu’ils veulent. Le référenceur est là dans un premier temps pour analyser une problématique, définir une stratégie cohérente respectueuse de l’internaute, mettre en place une architecture souple et évolutive, puis dans un deuxième temps pour conseiller, optimiser et promouvoir. Le référencement est un partenariat. Vous êtes l’équipe et nous sommes le coach, vous êtes l’artiste et nous le manager. Nous n’y arriverons pas sans vous.

Alors, très chers clients, préparez vous à mettre la main à la pâte. Le succès dépend de vous !

David Marbac, Consultant référencement et ergonomie éditoriale

24 Commentaires

  1. Le , Stan a dit :

    C’est tout à fait ça!

    Par chance ce ne sont pas les clients qui nous traitent de charlatans mais plutôt ceux qui n’ont pas encore compris l’objectif du référencement.

    Par contre j’ai du mal avec le mot “Evangelisation”, un peu trop violent^^, je dirai plutôt “Pédagogie” puisque tel est une bonne partie de notre travail: ‘éduquer’ le client par la transmission de nos connaissance.

  2. Le , Nicolas F. a dit :

    Bonjour,

    Tout à fait exact, j’ai coutume de dire à mes clients que je fait 40% du travail et que les 60% qui restent sont à leur charge. Les clients sont les mieux placés pour rédiger un contenu cohérent pour leur site Internet. Et qui dit contenu cohérent dit bon référencement.

  3. Le , Aurélien a dit :

    Hello,

    Je partage vraiment l’idée de ce billet. Surtout sur le “travail à la maison” :-)

    Il y a quelques mois maintenant, je conseillais vivement à un annonceur de faire appel à un rédacteur pour couvrir certains aspects totalement absent du contenu de son site mais pourtant très important pour sa cible.

    Il m’avait répondu “je vais le faire moi même” et c’était engagé à le faire. Après avoir mis en place toute une série d’optimisations et diverses rustines sur son site, je lui reparle du contenu.

    Réponse : “Je n’ai pas le temps et je ne l’aurai pas avant longtemps.”

    :D

  4. Le , Campagne a dit :

    Un superbe article, bravo !

    J’adore et en plus, ça me déculpabilise d’être référenceur ;-)
    Je me demande toujours comment font les autres (ceux qui proposent le positionnement dans les 100 moteurs sus-nommés) mais je vois qu’on est pareil et qu’on a les mêmes problèmes quand on vise la qualité.

    Je prédis que ce texte va devenir une référence.

    Bien amicalement.

  5. Bonjour,

    Je suis à 300% d’accord, étant moi-même dans le rôle de l’équipe qui ne trouve pas son coach.
    Je passe une grosse parti de mes we à bosser sur ce sujet et n’ai encore trouvé aucun prestataire capable de me tenir ce genre de discours. Ils ont tous des solutions miracles et des outils à faire tourner dans votre site mais le travail de fond, le day-to-day, ça passe à la trappe.

    David vous pouvez éventuellement me contacter pour discuter éventuellement de tout cela, je n’ai pas encore de référenceur…

    Vincent
    http://www.swannetoscar.com

  6. Le , Daniel a dit :

    100% d’accord

  7. > Par chance ce ne sont pas les clients qui nous traitent de charlatans mais plutôt ceux qui n’ont pas encore compris l’objectif du référencement.

    Les clients qui nous nomment “charlatans” sont aussi (et surtout) ceux qui ont eu affaire aux petits vendeurs de photocopieurs qui passent généralement avant les référenceurs pour vendre du rêve (pardon des positions) et toucher des commissions…

  8. Le , Seb a dit :

    Très intéressant le billet, cela reflète bien la réalité de notre métier et rassure quelque part car il est vrai que, parfois, nous nous posons pas mal de questions et le doute n’est jamais très loin :)

  9. Bravo pour ce brillant manifeste du référenceur ! Le terme Évangélisation prend tout son sens lorsqu’on conclut sur ces mots : “Aides toi et Google t’aidera” :-)

  10. Le , Aurélien Etraves a dit :

    Bravo! Bien sympa ton article.

    Je suis également d’accord malgré ma relative faible expérience que le client reste le “maitre des clés” et que le référenceur est là pour montrer les bonnes portes à prendre afin de pouvoir donner au client la possibilité de trouver son véritable public… si le client adapte son message en conséquence et ainsi qu’il “nourrise” son site comme il se doit.

    Amicalement

    Aurélien

  11. Le , Guillaume a dit :

    Bravo pour ce billet ! Rien à ajouter. Beau manifeste.

  12. Le , GELE a dit :

    Si nous en demandons beaucoup c’est que nos clients ont définitivement besoin de nos services.
    Les carences des sites sont conséquentes et nous mettons en musique la partition dictée par Google et ses pairs …
    Pas seulement pour développer la visibilité mais aussi pour la maintenir dans le temps !!!
    Valérie GELE

  13. Le , guy a dit :

    Je suis comme l’un de vos blogueurs a la recherche d’une solution “honnête” de référencement n’hésitez pas a me contacter.

    Cordialement Guy

  14. Le , Jérôme a dit :

    Bonjour,

    Je commente positionné du côté client. Je sais très bien qu’il y a de véritables experts du référencement. Seulement de nombreuses personnes se prétendent experts et nuisent à l’image des vrais pros. A part les références, quels conseils donneriez vous pour évaluer la qualité d’un vrai référenceur ?

    Merci pour cette article très intéressant.

  15. bonjour,

    Vous pouvez lire l’article réalisé par Arnaud Briand sur son blog : http://www.my.epokhe.com/2007/07/24/mandater-agence-webmarketing-choix/
    http://www.my.epokhe.com/index.php?s=choisir

    Pour être tout à fait transparent, Arnaud Briand est consultant en référencement et accessibilité au sein d’Intuiti. Cependant son blog n’a aucun lien avec l’agence et il reste absolument libre de tout avis. Vous y trouverez des remarques pertinentes et une liste de questions à poser à votre prestataire pour faire le bon choix.

    Bonne lecture,

    Arnaud Chaigneau
    Directeur associé

  16. Le , Bobby Jones a dit :

    Entièrement d’accord avec l’article. J’utilise personnellement beaucoup d’huile de coude sur mon site personnel. C’est du travail à plein temps !
    Bobby,
    http://www.chemises-chaussures-hommes.com

  17. Le , Bertrand a dit :

    Merci pour cet article qui confirme que beaucoup de référenceurs ont le même vécu ! Rien à ajouter.

  18. Le , Jean a dit :

    Au-delà de triturer un site, c’est également une remise en cause des équipes (éditoriale et technique) qu’il faut peut-être entreprendre, parce que le métier de SEO c’est de produire un contenu web répondant aux recherches des internautes, donc si le site n’est pas bons c’est bien à cause de ceux qui l’ont conçu.

  19. Le , ducaski a dit :

    Trés bon.
    Petite perspective encourageant : le référenceur est tout de même mieux vu que l’huissier :)

    “Alors que lui semble se prélasser dans son bureau et faire le malin à donner des leçons…”
    J’adore ;)

  20. Excellent,
    c’est toujours vrai en 2010, l’article me plait beaucoup, le ton est juste, l’humour subtil, bref c’est le reflet de notre société au travers d’une profession où l’intégrité fait parfois défaut.
    Merci pour ce moment de plaisir.

Laisser un commentaire

Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>