SEO

Le SEO et la politique, même combat ?

seo-politique

 

En pleine période électorale, la France est plongée dans les discours, candidatures, et autres termes politiques bien pompeux dont elle se passerait volontiers. Cependant, à observer l’organisation des élections, il est troublant de remarquer comme le SEO et la politique se ressemblent sur leur manière de fonctionner. Prenons du recul et comparons ces deux mondes totalement différents au premier coup d’œil mais que tout relie. Dans cet article, je ne vous révèlerai aucun secret, mais aborderai le SEO d’une autre manière.

Le référencement naturel : un algorithme et Google

Comme la plupart des personnes qui lisent cet article, nous savons que l’algorithme de classement de Google repose sur 3 grands piliers :

  • La Technique
  • Les Contenus
  • La Popularité

C’est justement à partir de ce fameux triptyque que je vais baser ma comparaison SEO/POLITIQUE et ainsi rendre à l’algorithme de Google un côté humain.

Et si nous remplacions :

  • La technique par l’homme politique,
  • Les contenus par les programmes et discours,
  • Les liens par les soutiens reçus d’un candidat ?

 

La Technique : les fondations pour diffuser votre message

En SEO

La technique va consister à construire un site lisible par les robots et les internautes, par l’intermédiaire de normes web, langages html compatibles, meta données et autres propriétés.

En politique

La prestance et le charisme sont à la politique ce que la technique est au SEO.

La personne est-elle bien composée intellectuellement ? S’exprime-t-elle dans un langage compréhensible ? Met-elle du temps à répondre ?….

Typiquement, la technique n’est pas la partie la plus compliquée à travailler, cela va de soi pour la politique. Les personnes candidates ont en règle générale une base technique solide.

 

Les contenus : où comment plaire à vos électeurs

En SEO

« Content is King » disait Bill Gates en 1996 (et non ce n’est pas Matt Cutts l’auteur de cette citation). Cette phrase est encore plus d’actualité aujourd’hui. Pour se démarquer des concurrents et flirter avec le TOP 3 de Google, votre site doit être référent sur sa thématique en proposant des contenus de qualité, uniques et biens structurés. Une vraie approche sémantique est à faire en amont afin de plaire le plus possible à l’algorithme.

En politique

Nous pouvons comparer ce travail sémantique et de sélection des mots-clés aux programmes et discours des candidats aux élections. Comment formuler mon discours pour devenir incontournable sur mon sujet et ainsi faire monter ma crédibilité auprès des Français ? Comment être assez convaincant dans mon discours ?

 

La popularité : se rendre crédible auprès des électeurs

En SEO

Le cœur de l’algorithme de Google est basé sur la popularité des sites pour déterminer si un domaine est plus pertinent/de confiance que son voisin. Cela se traduit par l’analyse du nombre de liens externes que reçoit un site. Pour Google, un lien équivaut à un vote. Bien évidemment, un lien depuis un petit site n’aura pas le même impact qu’un lien sur un article du magazine Le Monde. Il existe plusieurs façons d’obtenir des liens vers son site : achat de liens, publications sur des sites de la même thématique, échanges de liens, réseau de sites, spamco. Des techniques plus ou moins efficaces où chaque référenceur met au point sa propre stratégie.

En politique

C’est également le critère le plus important pour se faire élire (ou ranker en 1ère position). La popularité est ce qui est le plus recherché chez un homme politique. Si au départ il faut qu’il la construise (comme un site neuf), le politicien devra s’entourer de personnes de confiance et à fortes popularités pour obtenir un minimum de crédibilité sur ses discours.

Le candidat a-t-il assez de popularité, de personnes qui le soutiennent pour être crédible face à ses concurrents? A-t-il assez d’ancienneté comme un nom de domaine ? A-t-il subit un jour une forte baisse de popularité suite à une erreur ou un abus de pouvoir, que nous pouvons associer à une pénalité manuelle ou algorithmique (Cf Fillon victime de Penguin 9 ?).

Encore une fois, chaque politique a sa propre stratégie (plus ou moins efficace) pour gagner en popularité : association à un parti, fricotage avec des multinationales, soutien auprès de célébrités, meetings et autres magouilles en tous genres (référence aux blackhat).

 

L’algorithme de Google : ni plus ni moins qu’une logique humaine

Le fonctionnement de l’algorithme de Google est basé sur une réflexion humaine et logique qui s’applique parfaitement à la politique.

Si vous avez les moyens pour devenir populaire, un bon contenu/programme et un bon charisme/site web, alors vous accrocherez le TOP 3 de Google ou les élections présidentielles.

 

Vous ne souhaitez pas devenir président mais plutôt être visible sur Google ? Contactez-nous 🙂

Lire c'est bien, partager c'est bien aussi 😉

Vous souhaitez optimiser votre chaîne d'acquisition client ?
Recevez nos guides pratiques, livres blancs, dossiers thématiques
Quentin Couprie
Quentin est Traffic Manager 360

Réagissez à l'article

Votre commentaire*

Your Name*
Your Webpage