Vie de l'agence

L’aventure DWEN 2013

 

Pay It Forward

 


Tout un programme et plus encore, le nom de l’initiative Dell !

Le DWEN, qui n’est autre que l’acronyme de Dell Women’s Entrepreneur Network, a fêté sa quatrième édition en 2013.

Ce rendez-vous annuel a rassemblé 200 femmes de tous horizons du 02 au 04 juin, dans la magnifique ville d’Istanbul en Turquie. La Turquie, pont entre l’Orient et l’Occident dont le marché très dynamique se prête à l’exercice.

Séverine Pirault, associée d’Intuiti à qui la culotte sied aussi bien que la jupe, s’est prêtée au jeu d’une petite interview.

Femme entrepreneure, elle est marraine des pionnières depuis quelques années. Cet incubateur au féminin est désormais soutenu par leur partenaire DELL. Séverine participe donc aux rendez-vous avec enthousiasme depuis ses débuts.

En tant que marraine, elle à surtout accompagné des profils avec des projets digitaux.
Plus généralement, les pionnières agissent dans le secteur de l’innovation.

Bonjour Séverine, d’après vous, quels sont les enjeux, tenants et aboutissants, du rendez-vous DWEN ?

Il s’agit d’une réflexion entre femmes sur des sujets actuels qui touchent à notre activité, nos secteurs et notre sensibilité. Nous ne sommes pas en croisade contre les hommes, bien au contraire, nous reconnaissons les vertus essentielles de la complémentarité homme-femme.
Cela nous fait du bien de nous retrouver entre nous, le regard et la communication sont alors différents.
Seulement, au travers des nombreuses nationalités représentées – 13 – les mêmes constats sont faits.

Il nous faut améliorer l’accès aux réseaux, aux capitaux et aux technologies, innover, changer les organisations obsolètes, ce en mettant en place les bons outils, en nous prenant en mains tout en nous soutenant. Ne pas attendre passivement mais agir et créer des liens solides !

En effet, le soutien aux nouvelles est l’un des enjeux phare du rendez-vous.

Nos réflexions se portent également sur les opportunités de business dans le marché dans lequel le séminaire DWEN se déroule.

Toutes ces volontés concourent à l’assainissement de l’économie ?

Oui, la crise était inévitable mais nous l’envisageons comme la fin d’une ère et le début d’une nouvelle dans laquelle il faut, encore une fois, utiliser les bons nouveaux outils.
Celle-ci nous a montré à quel point il fallait changer nos modèles, et a appuyé notre volonté de sortir des silos.

Demain et aujourd’hui sont plein d’opportunités qu’il faut saisir.

Que conseilleriez vous aux femmes qui souhaitent entreprendre en 2013 ?

L’esprit d’entrepreneuriat… c’est ressentir un besoin d’autonomie qui dépasse l’appréhension des risques.

Il faut savoir que la remise en question est un exercice quotidien lorsque l’on entreprend.

Si vous aimez la liberté, porter des projets, les montagnes russes et que vous vous sentez en capacité de déléguer, il n’y a que du positif à la clé.

Le champ des possibles est immense.

Je conseille, humblement, à toute jeune entrepreneure : un brin d’opportunisme pour pénétrer le réseau, un bon entourage, des qualités humaines comme le courage et… de la trésorerie !

Et surtout de l’écoute, c’est à dire, porter une grande attention à votre entourage.
Seulement il s’agit aussi de savoir s’écouter soi-même : pour se définir et trouver notre rôle le plus pertinent, définir nos envies : pour les respecter, définir nos cap et vision : pour avancer.

Merci beaucoup Séverine pour ces éclairages et conseils.

Je ne sais pas vous, mais j’ai presque envie d’entreprendre.

3

Ne privons pas les anglo-saxons de cet article !

DWEN adventure 2013

Pay It Forward

The Dell Women’s Entrepreneur Network, or DWEN, will celebrate its fourth iteration this year.

This annual event gathered 200 women from all origins during two days, from the 2nd of July to the 4th, in the beautiful city of Istanbul. Turkey, which is often considered as bridge between Western and Eastern culture, offers a fast-moving market that fits well the event.

Séverine Pirault, an Intuiti partner has been interviewed. Entrepreneur herself, she has been sponsoring fellow pioneer for several years. DELL has now offered its support as a partner. From day one, Séverine has been involved in these meetings, keeping her high an even level of commitment. As a sponsor, she mostly supported entrepreneurs dealing with digital projects.

Overall, pioneers deal with innovation in business.

Hi Séverine, from your point of view, what are the stakes, ins and outs, of DWEN meeting place?

It’s a matter of a women’s reflection about actual question concerning our activity, our sector and our sensibility. We aren’t a crusade against men; on the contrary, we admit essential virtue of the complementary nature of men and women.
It is good to meet up with us. The regard and the communication are different.
Only, through many nationalities present – 13 – the same assessment are made.
We need the access to network, to capital and to technologies, innovate, change the obsolete organizations, in setting up the appropriate tools and by supporting each other. Not be passive. Act and create strong ties!
Also, our reflection is about business opportunities in the market where the DWEN seminar is taking place.

All those intentions contribute to the economy stabilizing ?

Yes, the crisis was inevitable, but we envisage it as the end of an era and the start of a new era to which new appropriate tools have to be use.
Our model has to change.
There are many opportunities to be seized, tomorrow and today.

What would you advise the women who want to undertake in 2013 ?

The entrepreneurial spirit… it is feeling a need for autonomy which is exceeded the understanding of risk issues.
When a person undertakes, the challenging is a daily exercise.
If you like freedom, back project, roller coaster and you feel able to delegate, there is everything positive as a result.
The field of possibilities is huge.
I advise, humbly, a little opportunism, keep good social around, humans qualities like courage and… funds, to young entrepreneur, in order to create a place in the network.
Above all, paying close attention to your entourage.
Also, to define oneself, it is important to listen to ourselves. – and find our role the most relevant – to define our desire – to respect this desire – our view – to make progress.

En couverture : Le Pont du Bosphore par Séverine

Rédaction : Inès pour “Playmo”

Lire c'est bien, partager c'est bien aussi 😉

Vous souhaitez optimiser votre chaîne d'acquisition client ?
Recevez nos guides pratiques, livres blancs, dossiers thématiques
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
1 Commentaire

Réagissez à l'article

Votre commentaire*

Your Name*
Your Webpage