SEO

Nouvelle structuration des SERP Google

serp google

Visionnée pour la première fois vendredi dernier aux Etats-Unis, la mise à jour de la structure des Adwords sur les pages de résultats Google vient d’impacter la France depuis ce début de semaine. 

Cette confirmation de déploiement a plusieurs impacts :
// Global
La page de résultats se rapproche de la version mobile ayant pour conséquence de libérer totalement l’espace de droite pour les éléments du knowledge graph et Shopping. Cette nouvelle structure offre la part belle au modèle économique de Google (publicitaire) puisque la plupart des Adblocks ne filtrent pas les liens sponsorisés alors qu’ils sont omniprésents.
Tendance observée : Google souhaite enlever les AdWords de la colonne de droite pour ne garder que 4 liens sponso premium (haut de page) puis 10 résultats SEO, pour finir avec 3 liens sponso (bas de page). 
page de résultat google
// SEO
La tendance de Google est de modifier son moteur pour répondre automatiquement aux recherches des internautes (hummingbird google & Knowledge graph “recherche universelle”) et ainsi favoriser la publicité, écarte de plus en plus le SEO “classique”.
Les liens naturels en SEO sont relégués de plus en plus bas (requête générique) et souvent sous une “box Google Local”. Les taux de clics SEO vont certainement évoluer à la baisse avec désormais 4 adwords en haut de page. Le SEO garde une bonne visibilité sur les requêtes de moyenne et longue traine.
// SEA
En ce qui concerne le SEA, de nombreux bénéfices sont à emmagasiner :
  • Meilleure visibilité des publicités
  • Plus d’espaces dans la zone “premium”
  • Une part des clics à l’avantage du SEA par rapport au SEO.
Néanmoins, de nombreuses interrogations se posent déjà. D’une part le volume de liens disponibles en première page de Google se réduit ce qui implique que la concurrence sera plus féroce. Le search sera également plus concurrentiel puisque la bataille des positions premiums (4 maintenant) aura pour conséquence l’augmentation des CPC et potentiellement des CPA.
Autre point de vigilance : les taux de clics. Les taux de clics étaient jusqu’alors très bons dans les positions premium (à 3), le 4ème acteur risque de prendre sa part du “gâteau”. La rédaction des annonces est de plus en plus valorisée.
// Conclusion
Cette nouvelle structuration écarte surtout les annonceurs qui misent sur un trafic à faible CPC (colonne de droite). Elle mise sur la publicité pour les requêtes les plus recherchées (générique) mais surtout, sur ce que Google veut au sujet de son moteur de recherche :
  • Contrôler l’information rendue
  • Répondre automatiquement aux internautes dans les pages de résultats
  • En tirer bénéfice avec la publicité.
La hausse des CPC sur les adwords a déjà été remarquée depuis janvier.

Lire c'est bien, partager c'est bien aussi 😉

Vous souhaitez optimiser votre chaîne d'acquisition client ?
Recevez nos guides pratiques, livres blancs, dossiers thématiques
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Réagissez à l'article

Votre commentaire*

Your Name*
Your Webpage